2020

Posté par le 2 mai 2020

 Le risque climatique nous guettait, mais nous pensions être à l’abri d’un fléau sanitaire majeur. Le monde entier était à notre portée à quelques heures d’avion aussi bien pour traiter les affaires que pour profiter de nos vacances. La vie semblait idéale, les libertés acquises.

Mais… Le 17 mars, tout s’est arrêté : l’activité professionnelle, nos déplacements, notre vie sociale. Deux mois de confinement nous ont permis de réfléchir, de se redécouvrir, de changer nos habitudes et de se projeter différemment dans l’avenir. Dans quelques jours, nous commencerons le déconfinement avec une grande prudence et des précautions inédites. Dans ce cadre, j’essaie de redéfinir une stratégie pour continuer à vous proposer de rêver, de vous détendre en pleine nature et de vous accompagner en montagne.

→ Une première réflexion d’ordre sanitaire afin de poursuivre nos activités tant appréciées et nécessaires à notre équilibre : 

Limiter la taille des groupes 

Eviter les refuges et privilégier le bivouac ultraléger pour nos randonnées itinérantes de plusieurs jours 

Envisager davantage de sorties à la journée en établissant un «camp de base » soit dans un camping avec une tente par personne ou une chambre d’hôtel individuelle 

Prendre les précautions nécessaires en désinfectant tout le matériel collectif en cas de prêt (harnais et casques) et en mettant à disposition charlottes, gants jetables, gel hydro alcoolique…

→ Une deuxième réflexion plus personnelle afin d’envisager une pratique différente de la montagne. L’activité sportive est nécessaire pour notre bien-être et notre équilibre mental. C’est un moment privilégié pour se ressourcer. Elle doit être régulière, adaptée, progressive. Si nous la pratiquons en pleine nature, elle doit être en harmonie avec celle-ci. 

Plus raisonnée, et peut être moins dans l’exploit, le défi et la consommation 

Plus lente dans la progression, en partant de la vallée et en limitant l’usage des remontées mécaniques, à l’image des premiers conquérants 

Plus contemplative en privilégiant la découverte du milieu montagnard

“La montagne n’est pas réservée aux alpinistes expérimentés, elle est accessible à tous ceux qui veulent composer avec elle dans le seul but de s’émerveiller. Elle peut être découverte sans tenter l’exploit »

Voici quelques séjours déjà conçus avec des compagnons de cordée pour cet été :

Activités en famille dans la vallée du Giffre (escalade, randonnée, VTT ou e-bike, via ferrata) – séjour en étoile depuis un hôtel

Tour du Mont Blanc avec bivouac ultraléger

Initiation aux grandes voies d’escalade à Orpierre – hébergement en camping

Alpinisme dans le massif du Mont Blanc – hébergement à Chamonix et bivouac en altitude

Je reste à votre disposition pour la création de votre futur projet mais aussi pour partager des informations sur les conditions de la montagne et l’adaptation des refuges pour cet été si vous souhaitez vous organiser seul.

Bon courage pour cette nouvelle étape